AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion




Partagez | 
 

 Rencontre de nuit. [Isaac]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lirya Szabo
Niaise ? Point du tout !
avatar

Messages : 120
Localisation : Etelka.

Feuille de personnage
Magie:
57/100  (57/100)
Métier : Prêtresse

MessageSujet: Rencontre de nuit. [Isaac]   Dim 30 Sep - 12:47

Elle ne savait plus trop quoi faire ces derniers temps. Elle avait quasiment terminé les poupées pour le groupe de pèlerin qui arrivait, ne lui en laissant qu’une dizaine à faire, ou peut-être un peu plus. Elle ne savait plus vraiment, elle avait arrêté de compter après la première vingtaine passée. Elle décida donc de partir voir les oiseaux. Le chemin vers l’extérieur se fit silencieusement, autant par les bruits alentours que par son intérieur. Elle ne pensait pas. Elle marchait tout simplement, tranquillement, laissant vagabonder son regard un peu partout.

Son activité actuelle n’était pas passionnante, et ses yeux se fermaient un peu, le sommeil commençait à se faire ressentir, après avoir construit tant de poupées. Elle arrivait enfin vers le jardin, mais le soleil se couchait, et elle n’avait pas la tête à la regarder. Malgré sa perpétuelle bonne humeur, ici, seule, elle se laissait aller au vide. Le temps ne passait que lentement, mais elle n’en avait que faire : ce soir serait repos. Rien de bien folichon en perspective. Mais les autres, ceux qui la trouverait, la chercherait, la laisseraient-ils tranquille pour la soirée ? Pas qu’elle ne les aime pas, loin de là, cependant, le temps qu’elle aurait passé seule, elle n’en serait que plus endormie, et tenir une conversation sans qu’elle ne sombre sur place serait un exploit.

Appuyée le dos contre un arbre, les yeux fermés, elle laissa libre cours à ses pensées. Etelka, et sa prospérité, Esteban-Diego, et sa conversation sur les chevaux, Aethelbald, Shane, Juliane… Tant de personnes, sans parler de « choses », comme les dons, la recherche de l’autarcie. Les dons, d’ailleurs, elle pensait être arrivée au maximum de ce qu’elle pouvait faire avec son animisme, en voyant le passé des poupées. La télépathie, au contraire, elle pouvait encore plus l’améliorer, puisqu’elle pouvait juste un peu entendre quelques mots, ou un bout de phrase, par-ci, par-là. Elle ne voulait pas vraiment lire dans les pensées de tous pour tout connaître, là n’était pas son but, mais plutôt d’aider le roi et sa garde, à voir les pensées noires, et rétablir l’ordre avant qu’il ne soit dérangé.

Elle se dirigea maintenant vers la Grande Tour, le temps de rentrer était arrivé. La nuit avait l’air plutôt bien avancée, enfin, il devait être aux environs de 21 heures, voire la demie. Et elle devait encore passer manger, elle ne pouvait pas se permettre de louper des repas. Arrivée à la Grande Tour, cependant, elle tombe sur quelqu’un qu’elle ne pensait pas croiser. Isaac, une personne qu’elle appréciait beaucoup semblait se balader, seul. Ne devrait-il pas être chez lui, au chaud ? Ou peut-être était-il là pour partir manger.

« - Isaac ? »

Elle l’interpelle seulement, et elle se demande toujours s’il peut la reconnaître avec sa voix. Elle hésitait donc souvent à rajouter un ‘’C’est Lirya’’. Parce que oui, Isaac était avait une cécité permanente et son don le tenait plutôt à l’écart de tous. La prêtresse ne savait pas comment elle pourrait tenir sans ses sens, si jamais elle devait en être privée un jour. Ces choses étaient tellement utiles et ne pas les avoir pouvait être un vrai problème. Dans le cas de Lily, par exemple, sans la parole, comment pourrait-elle faire partager le passé des gens, lorsque cela se révélait nécessaire au Roi ? Même en écrivant, puisqu’elle l’avait appris, elle ne pourrait jamais vraiment dire ce qu’elle disait à l’oral. Elle trouvait que c’était un moyen de pacotille.

Enfin, dans tous les cas, elle n’était pas la personne la plus à plaindre ici, elle pouvait même être plutôt enviée, et scrogneugneu, elle ne voulait pas ! Sa place était peut-être agréable, mais d’un autre côté, elle comportait des inconvénients, enfin, cela paraissait comme tels, mais ne l’étaient pas vraiment. Elle voulait dire par là qu’il fallait aider le Roi, faisant parti du gouvernement et devait parfois, pas tellement certes, prendre les décisions. Le fait qu’elle fasse parti des prêtresses n’était pas quelque chose à forcément envier, et ce que certains pouvaient penser à ce sujet étaient des fadaises.

Elle se retourna vers Isaac, regardant ses longs cheveux noirs lisses descendant le long de son visage fin. Il était jeune, mais avait bien vécu, tout de même, étant arrivé avec son père. Elle l’avait retenu quasiment dans les premiers lorsqu’elle avait commencé en masse, pour la première fois, à faire des poupées. Chacun des habitants arrivés avant eux n’avaient pas eu de poupées, et donc, la Gardienne aux Poupées avait passé, comme actuellement avec le groupe de pèlerins, à faire des poupées quasiment nuit et jour. Elle avait environ dix-neuf années lorsqu’elle avait dû le faire, et moralement, non préparée, elle avait eu du mal à supporter, au début, ces flux de souvenirs qui venaient et venaient, sans lui laisser le contrôle des images déferlant dans sa tête.

Repenser à tout ça la fit un peu frissonner, et lui mit un peu de stresse. Qu’elle calma aussitôt, sachant ses capacités à propos de son don, maintenant développé, et étant habituée aux souvenirs, au passé des Etelkans. Qui d’ailleurs n’étaient pas toujours les plus roses. Tous avaient dû fuir, ou presque, pour échapper au bûcher, à l’Inquisition. Laissant derrière eux famille, amis, et autre. Mais ici, à Etelka, ils avaient les occasions pour se recréer, fonder des liens, tomber amoureux..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unehistoireoudeux.overblog.com/
Isaac Justin

avatar

Messages : 13

Feuille de personnage
Magie:
10/100  (10/100)
Métier : Noble

MessageSujet: Re: Rencontre de nuit. [Isaac]   Jeu 4 Oct - 22:01

Il aimait la nuit. Douce compagne qui semblait apaiser les âmes environnantes, et presque les réduire au silence. Lui qui craignait le trop plein de compagnie, avait choisi la nuit et ses ombres pour apaiser un peu la solitude qui lui pesait par ailleurs de plus en plus. Elle lui offrait alors un précaire équilibre : un peu de solitude, suffisamment pour ne pas sombrer dans la folie dans laquelle les raz de marée émotionnels des autres menaçaient souvent de définitivement le plonger, mais un peu de compagnie quand même en lui permettant d'assister, même si de loin, au coucher du chateau, et en lui permettant aussi de rencontrer quelques âmes nocturnes, pas assez nombreuses et pas assez perturbées pour le faire complètement sombrer.

Et cette nuit semblait vouloir lui offrir un petit cadeau supplémentaire, pensa-t-il alors qu'il entendit la douce voix de lyria s'élever non loin de lui. Il avait entendu des pas s'approcher, des pas qu'il avait pensé reconnaître, des effluves qu'il pensait bien connaître, mais avait préféré laisser l'autre s'approcher pour avoir la confirmation du petit espoir naissant alors. Espoir qui fut récompensé quand cette voix tant attendue sembla chanter dans l'air. Douce Lyria, dont la présence avait souvent été apaisante et rassurante pour lui. Elle n'échappait pas à la règle que son don maudit avait instauré, malheureusement, et il percevait tout autant ses émotions à elle que celles des autres. Mais avec elle... Ses émotions étaient souvent douces, apaisantes, calmes... rarement une émotion plus élevée que l'autre. Plutôt un melting pot de diverses émotions qui formaient alors un tableau plutôt rassurant, qu'il aimait parfois contemplé de ses sens aveugles.

- Lyria, répondit-il en guise de salut, plus pour lui indiquer qu'il l'avait reconnu, qu'autre chose.

Se disant, il se tourna vers elle, dirigeant vers elle son regard opalescent qui jamais n'avait pu voir le visage de la prêtresse, qu'il avait pourtant deviné plutôt jolie la seule et unique fois où il avait dessiné ce visage de ses doigts pour en apprendre un peu les contours. Ses parents lui avaient appris tout petit à diriger son regard vers l'autre, vers celui qui parlait, et lui avait même appris à comme fixer l'autre dans les yeux, sans ostentassion, mais par un semblant de politesse et pour mieux cacher son handicap. Du moins un temps...

Il sentit un vague de stress lentement déferler sur lui, alors qu'elle approchait vers lui, mais vague qui fut bien rapidement comme refoulé. Comme souvent avec Lyria, vis à vis de quelconques sentiments un tant soit peu négatifs. Etait-ce parce qu'elle avait conscience de son don et du fardeau qu'il avait du mal parfois à maitriser ? Ou était-ce son tempérament ? Un tempérament peu prompt à se laisser submerger par de violentes et négatives émotions ? Il n'aurait su dire. Mais c'était là aussi un point qui expliquait qu'il aimait être en sa présence. Vagues sensations, foules d'émotions, mais souvent assez calmes et controlées, rien à voir avec les raz de marée que beaucoup d'autres laissaient déferler sur lui menaçant de tout submerger sur leur passage. Non rien à voir.

- Je voulais profiter un peu de la nuit, ajouta-t-il comme pour justifier sa présence en ce lieu à une heure qu'il devinait particulièrement tardive. Je ne voulais pas... déranger...

Déranger. Voilà bien une constante chez lui : cet éternel sentiment d'être un poids, plus qu'autre chose. Ce sentiment d'être inutile, de déranger, d'être... un fardeau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lirya Szabo
Niaise ? Point du tout !
avatar

Messages : 120
Localisation : Etelka.

Feuille de personnage
Magie:
57/100  (57/100)
Métier : Prêtresse

MessageSujet: Re: Rencontre de nuit. [Isaac]   Lun 8 Oct - 22:04

Isaac l’avait reconnue, enfin, en même temps, cela faisait quand même plusieurs années qu’ils se côtoyaient, et que donc, il devait maintenant bien connaître ou à peu près, le timbre de voix de chacun. Cependant, Lirya ne pouvait s’aventurer sur ce terrain, elle n’irait pas exercer sa télépathie sur ce jeune homme, qui étant privé de sa vue, elle lui laissait libre ses pensées. Et dans tous les cas, elle ne voulait ressentir, en même temps que lui, les émotions de tous, bien que cela paraisse égoïste, ça ne l’était pas : Lily savait déjà quelle douleur on pouvait avoir avec son don, le sien, à ses début, n’avait pas été le plus tendre, et personne ne pouvant rien faire pour elle, elle avait dû subir. Isaac devait être dans le même cas, souffrir de l’intérieur, peut-être, avec ses émotions ressenties à longueur de journée et il était fort possible que pour l’instant personne n’y puisse rien.

Elle y croyait, qu’un jour, chacun trouverai son antithèse, calmant le ou les dons enfouis dans l’âme d’un être. Pourtant, il était évident que peu de personnes, voire même personne tout court n’avait trouvé son opposé qui le don. Bien sûr, il pouvait être tranquillisé avec la maîtrise, mais une personne étant découragée, n’ayant jamais voulu de ça, et ne sachant pas quoi en faire en voulant le faire partir ne l’aurait pas fait s’accroître, et donc, il fallait d’autres solutions. Certains se plongeaient dans leur travail, d’autres dans une relation amoureuse, et même familiale, ou encore dans les loisirs. Tant de choses à faire, mais cependant, des gens ne devaient pas forcément se sentir à l’aise en communauté, donc même si le travail et les loisirs étaient là, le don présent, qui calmerait la chose enfouie au fond de cet individu ?

Elle passa sa main dans ses cheveux, puis cessant de s’interroger, elle regarda dans la direction d’Isaac, rien de spécial mis à part lui, et vu l’heure, ils ne croiseraient maintenant plus grand monde. Peut-être quelques gardes, sûrement, même, mais pas de villageois, ni même les autres prêtresses. Elle devrait proposer une balade à son interlocuteur, et même si elle se faisait silencieuse, cela ne poserait aucun problème à la Gardienne aux Poupées. D’ailleurs, après un long silence, Isaac se mit à prendre la parole.

« - Vous ne dérangez pas, Isaac, et vous avez bien raison de vouloir profiter de cette belle nuit. Son odeur est prenante, douce et légère, elle apaise le cœur et l’esprit, permettant de nous endormir paisiblement, et heureux. »

Elle ne savait pourquoi elle avait dit ceci, cependant, pour ne pas rester totalement silencieuse face à une personne qui ne pouvait voir ni même apercevoir les gestes qu’elle pouvait faire, elle avait décidé de parler. Tout simplement, tranquillement, d’une voix claire et basse, pour ne pas faire écho dans cette tour où ses congénères dormaient probablement déjà.

Il était peut-être vrai que la nuit est apaisante, mais dans ce cas, quand les cauchemars viennent vicieusement remplacer le bonheur de nos rêves joyeux, la dite nuit n’est plus si calme, et les esprits sont tourmentés. Un cauchemar est un évènement bien étrange, pourtant, ne résulte-il tout pas simplement de la journée qui s’était écoulée ? Elle avait eu une journée remplie de poupées, alors son rêve serait possiblement peuplé d’elles, et des souvenirs qu’elles lui avaient transmis.

Quant à Isaac, balade, ou pas de balade. Elle serait prête à retourner se dégourdir les gambettes, mais qu’en était-il du jeune homme qui lui faisait face ? Il devait être sortit pour être au calme, profiter de l’ambiance nocturne, et lui imposer sa présence en proposant une balade n’était pas forcément une bonne idée. D’ailleurs, en pensant idée, eux deux pourraient s’aider. Elle de sa télépathie pour démasquer les méchants, et lui, s’aidant de son don pour quand ils questionnent les prétendus méchants de la cité d’Etelka, savoir s’ils sont tranquilles ou non durant le questionnaire. Elle supposait que les émotions cachées révéleraient sûrement bien plus que l’arrogance ou même l’air misérable qu’ils se donnent pour paraître gentils, qui étaient peints sur leurs visage. C’était une affaire à suivre pour Lily, qui en oublia de demander à Isaac s’il voulait partir en balade de nuit avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unehistoireoudeux.overblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre de nuit. [Isaac]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre de nuit. [Isaac]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine
» [Bande] Gobelins de la nuit
» La nuit, même si on est nyctalope, peut être dangereuse... [PV Gïlh'Or]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ex Nihilo :: RPG :: Le Château :: La Grande Tour-
Sauter vers: