AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion




Partagez | 
 

 Lucinda Graves

Aller en bas 
AuteurMessage
Lucinda Graves

avatar

Messages : 7

Feuille de personnage
Magie:
31/100  (31/100)
Métier : Chevalier

MessageSujet: Lucinda Graves   Lun 13 Aoû - 16:02

Nom: Graves

Prénom: Lucinda est son vrai prénom mais elle n’aime pas l’utiliser, peu le connaissent donc réellement, on l’appelle par son nom.

Âge: 23 ans

Métier: Chevalier

Description Physique:

Grande pour une femme, Lucinda n’a pas grande difficulté à paraître la corpulence d’un homme, une fois son armure enfilée. En réalité ses muscles sont plus fins que ceux d’un homme et elle a la taille un peu trop marquée, mais fort heureusement, les couches de vêtements qu’elle porte habituellement ou de métal (lorsqu’elle porte son armure) camouflent parfaitement ces détails. Sa poitrine peu opulente suffit à semer la confusion. Elle est musclée pour son genre, ce qui lui permet de soutenir ses lourdes protections et son arme sans problèmes. Son visage est androgyne, pour une femme elle paraitrait un peu sauvage, mais en tant qu’homme, elle passe juste pour joli garçon. Car oui, il est un point qu’il faut souligner : nul ne sait, ou presque, si Lucinda est une femme ou un homme.

Ses cheveux blonds paraissent blancs aux extrémités, palis par le soleil. Elle les porte longs et lâchés, à la manière de certains seigneurs. Ainsi libres, ils renforcent la forme carrée de sa mâchoire, élément important de son brouillage de pistes car il lui confère un air indéniablement masculin. Ses yeux sont d’une couleur peu courante, oscillant entre le vert jaune et l’ocre doré, selon la luminosité. Très expressifs, ils reflètent souvent le sentiment qu’elle éprouve comme de vrais miroirs ouverts sur son âme. Ses nez est droit, ni trop grand ni trop petit, ainsi que sa bouche aux lèvres ni épaisses ni fines. Celles-ci sont d’ailleurs étonnamment blafardes, comme si le sang circulait mal sous sa peau, impression que la pâleur de son teint amplifie. Elle n’y peut rien, même en restant exposée au soleil, elle ne parait jamais réellement en pleine santé. Ses yeux sont soulignés de cernes violets, qui ne s’effacent plus, aussi doux soit son sommeil. Cette allure légèrement anémique est probablement due aux angoisses de son passé de fuite.


Capacités et possessions :

Depuis qu'elle est arrivée à Etelka, Lucinda s'est entraînée sans relâche à la pratique de l'escrime. Elle possède une épée assez légère qui se laisse manier à un main, la droite en ce qui la concerne. Sa tenue de combat est complétée par une armure plutôt claire et un bouclier au couleurs d'Etelka.
Son cheval est grisâtre, il n'a pas de nom, mais elle monte toujours le même, et il lui obéit parfaitement. Elle est plutôt douée en équitation, et il vaut mieux depuis qu'elle est officiellement chevalier. En revanche elle ne maîtrise absolument pas les armes à distance et préfère les combats au corps à corps, dans lesquels elle excelle.
Plus souple qu'un homme entièrement bâti de muscles, elle gagne en agilité, mais en compensation, elle n'est pas aussi forte que d'autres chevaliers, désavantage évident lors de certains combats.



Description Psychologique:

Justice. Un mot qui perd son sens par les temps qui courent. Chacun en a sa propre idée, et les actions faites en son nom ne se comptent plus. Il est assez difficile de la définir et de la reconnaître parfois et c’est la tâche à laquelle s’est attelée Lucinda. Dégoûtée à vie de la religion chrétienne, elle ne voit plus la justice comme une vertu que l’on peut trouver dans la bonté et l’amour. Pour elle ce n’est qu’une vérité implacable qu’on se doit de respecter une fois qu’on l’a trouvé. Elle sacrifierait beaucoup de choses (pour ne pas dire tout) pour un acte qu’elle voit comme juste, c’est-à-dire pour elle équitable et égalitaire. Sa situation réelle (elle est une femme) lui donne parfois une vision étonnante des choses, elle est plus tolérante envers les femmes et les faibles qu’on ne l’attendrait d’elle, mais personne ne l’a jamais reprise sur ce point. Son sens de l’honneur n’est plus à démontrer, elle fait systématiquement passer « ce qui est honorable » avant ses propres intérêts et apprécie son statut de chevalier, qui lui donne le pouvoir de réparer plus d’injustices.

Elle aime entretenir le mystère qui l’entoure : femme ou homme ? Cela la tient à l’abri des intrigues et des médisances, du moins suffisamment. Elle n’aime pas les conflits mesquins dus à des rumeurs et des jugements trop hâtifs. Se battre n’est la solution pour ce genre de cas à son avis, mais malgré cette conviction, elle a plutôt le sang chaud, et la mettre en rage n’est pas toujours difficile. Elle ne cède néanmoins pas facilement aux erreurs que peuvent générer la colère, c’est le seul sentiment qu’elle ne suit pas aveuglément. En effet, elle est plutôt instinctive sinon, se fiant à ses impressions et montrant ses émotions sans complexes, même si elle ne parle pas volontiers de sa vie et de ses secrets.

Malgré cela, elle n'est pas si difficile à vivre. Parfois légèrement sarcastique, elle aime bien taquiner les gens, ne serait-ce que pour voir de quoi ils sont faits. Elle est le genre de personne dure à convaincre, car il lui faut souvent voir pour croire, cependant cela ne signifie pas qu'elle n'est prête qu'à accepter les dogmes connus et les preuves rationnelles !

Au contraire, elle aime penser et laisser vagabonder son esprit. Autrefois son père la houspillait en la traitant de rêveuse, elle a donc depuis pris l’habitude de se perdre uniquement lorsqu’elle se croit seule. Après tout, jusqu’ici ses rêves se sont réalisés : Elle n’est pas une humaine comme les autres, elle est chevalier, ce qui était impensable d’où elle venait... Elle voit la magie d'un bon oeil et la "religion" d'Etelka lui semble bien plus naturelle et logique que celle des catholiques. Elle apprécie l'idée de dieux multiples, et cela la rassure de penser que les capacités que certains ont développés jusqu'ici ne sont pas le fruit du Malin. Bien sûr, elle n'est pas fanatique pour autant, simplement compréhensive. Son arrivée à Etelka lui a permis d'ouvrir son esprit à d'autres visions du monde et d'accepter plus de choses, comme la magie.

En ce qui la concerne, elle se sait liée au vent. Elle ne sait pas pourquoi, elle le ressent simplement. Elle ne maîtrise que peu son pouvoir pour le moment, mais elle a décidé de le travailler jusqu'à obtenir de meilleurs résultats. Elle est en effet d'une volonté de fer. Jamais elle n’abandonne une tâche, jamais elle n’oublie un rêve, tout ce qu’elle veut, elle l’obtient, quoiqu’il lui en coûte…



Histoire:

Lucinda n’avait depuis sa naissance connut que le Soleil éclatant d’Espagne. Sa famille s’y était installée depuis plus d’un siècle, et avait bizarrement gardé ce nom anglophone « Graves », venant d’un aïeul fossoyeur d’Irlande. Ils avaient tous fui au moment de la Grande Peste, espérant qu’atteindre un autre rivage les épargnerait. Ce fut plus le hasard qui les sauva, mais au moins aucun membre de sa famille ne mourut de la Peste Noire. Ils s’habituèrent au climat et s’installèrent. Un seigneur les accepta sur ses terres en tant que paysans et ils purent travailler aux champs pour gagner leur vie. Jusqu’à la génération du père de Lucinda, aucun évènement ne vint perturber l'histoire de sa famille. Son père était un brave homme, fort et grand, qui connaissait les secrets de la terre mieux que personne. Il épousa la mère de Lucinda quand il eut 20 ans, elle en avait alors 15. Elle était hélas d’une beauté sans pareille et le seigneur l’avait remarqué. Il la fit amener un jour à son château, nul besoin de préciser ce qu’il lui demandait… N’ayant pas d’autre choix, elle accepta à une condition : elle voulait apprendre la lecture. C’était un don rare à cette époque et elle connaissait sa valeur. Etonnamment le seigneur finit par accepter. Elle crut d’abord à un piège mais il la confia aux soins d’un prêtre érudit qui commença son apprentissage. Elle apprenait grâce à la Bible, et elle connut bientôt ses textes par cœur. Sa foi n’en fut que redoublée, et elle était aveuglée par ces histoires dont le sens lui échappaient.

Lorsqu’elle eut 19 ans, elle avait déjà trois enfants (en vie !). Mais elle avait un secret qu’elle n’osait avouer : elle ne savait pas si le père de son premier enfant, Lucinda, était son mari ou son seigneur… Elle ne fit pourtant jamais part de ce doute à qui que ce soit.
Lucinda passa son enfance en paysanne, elle aidait aux champs, et s’occupait des quelques animaux que possédait sa famille. Quand elle eut 8 ans, sa mère décida de lui transmettre son savoir (la lecture) et c’est ainsi qu’elle apprit à lire. Lucinda n’avait à cette époque aucune idée de la valeur de ce qu’on lui apprenait, même si elle y mettait la meilleure volonté possible. Le but de sa mère était probablement d'encourager sa fille à lire la Bible et à passer pour la plus dévote possible, car à cette époque, la chasse aux sorcières avait déjà commencé.

Sa vie bascula l’année de ses 14 ans. Elle était alors fiancée avec un garçon du village, pour qui elle n’avait d’ailleurs aucun goût, mais il paraissait que c’était un bon parti, et de toute façon, ce n’était pas comme si le mariage était une affaire de goût. Cependant, une autre famille ayant une fille du même âge aurait souhaité aussi marier leur enfant, et ils ne voyaient pas la prétendante choisie d’un bon œil. Ils n’avaient jamais aimé les Graves, ces étrangers… Car si cela faisait un siècle qu’ils étaient installés, les cheveux roux de certains membres de la famille n’amélioraient pas leur réputation… Tout le monde sait que le roux est la couleur du Diable…

Lucinda fut dénoncée pour sorcellerie sur le témoignage de la fermière ennemie. Il n’en fallait pas beaucoup plus pour qu’on s’en prenne à une étrangère comme elle. Sa mère, idiote aveugle, crut le témoignage de la voisine, rejetant sa fille comme un démon. Alors qu’elle allait être arrêtée par les gardes rouges, les inquisiteurs qui effrayaient tant les femmes, son frère apparut, hurlant comme un fou, armé d’une simple faux. Il cria qu’elle n’était pas coupable, marmonnait des blasphèmes à l’encontre de ce dieu intolérant, et menaça les « gardes »… Inutile de dire qu’il ne vécut pas longtemps, mais son apparition dura suffisamment longtemps pour permettre une diversion à Lucinda. Elle fuit sans réfléchir, pleurant de peur, mais non de regret. Elle en voulait à sa mère de la croire ainsi coupable.

Le reste de sa fuite fut parcouru d’embûches, aussi je ne vous le détaille pas. Elle décida de se déguiser en garçon pour prendre moins de risques, et cela fut plutôt une réussite. En un an elle parcourut une bonne partie de l’Europe à pied, cherchant à s’éloigner toujours plus de l’Espagne, ignorant si sa famille avait été épargnée ou pas, elle s'en moquait presque. Partout où elle allait, elle ne voyait qu’injustices et accusations non fondées. Elle ne pouvait rien faire pour arranger les choses et son impuissance la mettait en rage.

Elle parvint non loin d’Etelka vers ses 16 ans. Elle était toujours habillée comme un homme et avait appris depuis à se battre comme elle pouvait. Elle n’aperçut bien sûr pas la cité d’elle-même, mais s’étant endormie dans les alentours, elle tomba bientôt sur un habitant de la cité qui l’emmena avec lui. La vie là-bas ressemblait bizarrement à un rêve. Elle cachait sa nature féminine, mais ne se comportait pas comme un homme pour autant, si bien que nul ne savait vraiment ce qu’elle était. Depuis elle a gardé ce réflexe. Elle exprima le désir de devenir écuyer et comme elle avait les qualités nécessaires, on ne le lui refusa pas. Elle s’entraîna de toutes ses forces, pour devenir chevalier au plus vite, et son souhait se réalisa finalement 5 ans plus tard, lorsqu’elle eut 21 ans. Depuis elle prend très au sérieux ses responsabilités, ne voulant pas risquer de perdre une vie si précieuse.

Spécialité: Aérokinésie


Avez-vous un autre surnom, en tant que joueur ? Cendre généralement
D'où avez-vous connu le fofo ? Topsites puis via demande de partenariat sur un forum (c'était la piqure de rappel)
Depuis combien de temps rpez-vous ? Trois ans ou quelque chose du genre
Qui est l'auteur de votre avatar ? : "Redpeggy" sur Deviantart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo
Admin
avatar

Messages : 146
Localisation : Nusquam

Feuille de personnage
Magie:
100/100  (100/100)
Métier :

MessageSujet: Re: Lucinda Graves   Lun 13 Aoû - 18:37

Bonjour et bienvenue, Lucinda !

C'est une jolie fiche que voilà, et je suis ravi de te valider ! Ton histoire est assez complète, ce qui nous a beaucoup plu !

Nous validons ton personnage et nous te souhaitons un bon RP parmi nous ! Tu intègres le groupe des Chevaliers, ta spécialité d'Aérokinésie est acceptée. 40 points de spécialités vont être crédités sur ton comptes, tu pourras les affecter en combat ou dans tes spécialités ou encore les conserver au chaud pour l'avenir.

À bientôt, dans le jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exnihilorpg.forumactif.org
 
Lucinda Graves
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ex Nihilo :: La Place du Héraut :: La Place du Héraut :: Gestion des Personnages :: Création des Personnages :: Personnages Validés-
Sauter vers: