AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion




Partagez | 
 

 Tout savoir est bon à prendre

Aller en bas 
AuteurMessage
Esteban-Diego Vivirando
Mr Subtilité
avatar

Messages : 149

Feuille de personnage
Magie:
25/100  (25/100)
Métier : Ecuyer

MessageSujet: Tout savoir est bon à prendre   Ven 17 Aoû - 12:58

Esteban-Diego se laissa lourdement tomber sur son lit. Sa cotte de mailles gisait par terre, il n’avait plus que son sous-pull, ses braies, et sa sueur. Un bain ne lui aurait pas fait de mal, et un nettoyage d’habits aussi. Après trois jours de voyage, il commençait déjà à avoir une odeur... Particulière. Je vous laisse imaginer ce qu’il en fut jadis, durant son long voyage du Saint-Empire jusqu’à Etelka. Enfin, lui, il ne sentait rien. Juste.... Ses jambes qui se reposaient enfin.
Sa chambre d’écuyer était petite, très petite, comme toutes les chambres de domestique. Un lit, une bassine pour se laver la figure, et c’était tout. L’endroit était à peine plus large que la porte, les affaires personnelles d’Esteban s’entassaient dans un coin, prenant à elles seules un quart de la pièce. Le lit était petit, étroit, fait de paille principalement, sur laquelle on avait mis d’épais draps. pour que cela ne pique plus et paraisse plus confortable. C’était peu. Mais chaque retour de voyage le rendait plus satisfait de ce peu.
Mon adolescent avait participé au voyage sans problème, avant fait tout ce qu’il pouvait pour son roi et n’avait jamais montré de signe de fatigue, ou de lassitude. Mais en se posant il se rendait compte qu’il avait bel et bien fait des efforts, et que son corps ne crachait pas sur un peu de repos.
Un rayon de lumière passait par la meurtrière qui lui servait de fenêtre. La journée n’était pas encore finie, mais... Il ne se sentait pas le courage de faire quoi que ce soit d’autre. Pas maintenant qu’il avait re-découvert le plaisir de se poser complètement et laisser son corps s’endormir. Son poney devait lui aussi savourer ce moment. Le pauvre, il avait dû se croire re-parti pour le Saint Empire ! Il avait bien mérité sa pause...

*Toc toc toc*
“- Esteban-Diego ?”


Le page eut comme réponse un vague grognement. Esteban s’était endormi. Quand la porte s’ouvrit, la lumière le gêna, il grogna à nouveau. Le page lui signala qu’il venait juste lui apporter un message du roi. Il déposa ladite lettre au pied du lit, c’est à dire à dix centimètres de la porte. Esteban-Diego attendit qu’il soit parti pour se redresser et, en retirant ses chaussures, lire le message.
Le roi voulait le voir, le lendemain soir, dans une salle d’entrainement, pour commence le sien. L’esprit embrumé de mon espagnol se souvint alors de cet échange, sur le chemin du retour, où le roi faisait part à l’écuyer de son envie de s’entraîner au combat, de l’indisponibilité des chevaliers... Esteban avait proposé, malgré son peu d’expérience, de lui apprendre ce qu’il savait, et le roi avait accepté. C’avait été un grand honneur. C’était toujours un grand honneur, d’ailleurs. Enfin, cela lui donnait une journée pour se reposer... Façon de parler. Car le matin, entraînement... Esteban-Diego, s’il avait vécu à notre époque, aurait été de ceux qui vont en cours par tous les temps, même avec peu d’autres élèves, même quand le professeur est en retard... Un certain sens du devoir.


Mon petit catalan passa une main dans ses cheveux. Il aurait dû prendre un bain. Sa Majesté devait apprécier les gens propres... Bon, tant pis. Sa Majesté devrait apprendre à apprécier la sueur d’un bon entraînement. En attendant... Elle était en retard.
Tellement en retard qu’Esteban avait repris la lecture de son livre, assis dans un coin de la pièce. L’endroit était désert... Ceux qui avaient fini leur repas digéraient ailleurs. Malgré le peu de fenêtres, c’était une salle spacieuse, au sol clair, aux murs ornés d’armes, avec quelques bancs. Esteban-Diego était sur l’un d’eux. Les jambes croisées pour pouvoir poser son coude sur l’une d’elle, et mieux appuyer sa tête sur sa main. Oui, il attendait depuis un moment...
Quand Shane entra, il se redressa, s’inclina, posant vite son livre sur le banc.

“- Bonsoir Majesté. J’espère ne pas bousculer votre emploi du temps...”

Aethelbald dira ce qu’elle veut du rapport de mon gamin à la hiérarchie, toujours était-il qu’il était bien conscient que le roi avait meilleurs gens à fréquenter que lui. Un complexe ? Bah, un peu. Vivement qu’il soit plus haut gradé !
Esteban attrapa une épée au mur. Une fine. Il en prit deux, d’ailleurs. Dont un qu’il proposa à sa Majesté, en le lui tendant, sans oser rien dire pour le moment. Shane avait face à lui un écuyer dans une tenue toute propre, bleue, mais lui-même était moins propre, un écuyer calme, peu bavard, qui allait tester ses talents d’instructeur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gheof.deviantart.com/
Shane Hawkins
fondateur au fessier d'argent
avatar

Messages : 61

Feuille de personnage
Magie:
105/100  (105/100)
Métier : Roi d'Etelka

MessageSujet: Re: Tout savoir est bon à prendre   Sam 18 Aoû - 9:44





Assis devant son écritoire, il resta longuement les yeux son parchemin blanc. Il imaginait des lignes noires qui se traçaient et retraçaient ce qui s’était passé au cours des derniers jours. Il pensait à Esteban d’ailleurs, cet écuyer qui l’avait accompagné pendant ses trois jours en direction du sud. C’était un homme valeureux. Il faudrait encore un peu de temps pour qu’il devienne un jour un chevalier, mais jusqu’ici, il n’avait pas eu à se plaindre grandement de lui. Il y avait ces quelques erreurs en chemin comme sa manière de parler à Aethelbald ou de parler des inconnus sorciers ou non de la cité. Rien que le temps ne saurait effacer tant des mémoires que des actions futurs de ce garçon. Il apprendrait, il était encore jeune. Aussi avait-il parlé de s’entrainer à l’épée. Le roi n’avait jamais vu d’utilité à cet art, étant un très bon archer. Il ne comptait pas faire des prouesses aujourd’hui, il avait simplement trouvé un prétexte pour passer un peu de temps avec l’écuyer, le découvrir et trouver sa valeur. Esteban savait lire. Alors Shane avait pris le parti de lui écrire, sur ce parchemin qu’il lui envoya.

Le lendemain, il se présenta à la salle d’armes. Il avait à ces mains, ces gants qu’il portait lorsqu’il tirait à l’arc. C’était une sorte de mitaines en cuir finement noués mais donc seuls l’index et le majeur de la main droite étaient entièrement cachés, puisqu’il s’agissait des deux doigts qui tenaient la corde. A ses pieds, on retrouvait ce cuir dans des bottes étroites, ficelées contre lui, jusqu’en haut de ses mollets. Il portait un pantalon très serré, vert, semblables à ses collants de l’époque, en plus épais puisque fait de lin. Il avait une tunique de même couleur faite d’un mélange de l’in et de soie, aux manches longues et volatiles. Cette tunique était assez légère, fort heureusement pour l’été, et était ceinturée par du cuir, encore, au niveau de la taille. Ses cheveux lisses, longs et noirs étaient ramenés dans son dos dans une tresse grossièrement faite à tel point que de nombreuses fines mèches s’en échappaient. Ses yeux, d’un bleu très clair se posèrent sur l’écuyer qui était déjà là et qui lui pendait une épée fine. Il la saisit par la manche, ses trois doigts nus de sa main droite sentir la fraicheur du métal.

« Nullement. Je craignais bien plus d’importuner l’ordre de vos actions que les miennes. »

Il leva l’épée, pointée vers le haut, devant son visage, contemplant la lame, brillante à la lumière du soleil. Derrière cette lame, Esteban-Diego, en bleu. Il était presque amusant de le voir vêtu d’une telle couleur alors que l’on voit bien souvent des nobles portant du bleu ou du rouge. Mais cela allait bien à l’écuyer avec ses cheveux châtains, ça lui donnait des allures plus intéressantes.

« Je ne vous cacherai pas mon désintérêt pour cette discipline, qui, bien qu’admirable, ne m’a jamais servie »


Ou comment lui dire en manière détournée qu’il ne venait pas principalement pour l’épée mais pour lui. Rien qu’un homme de lettres comme Esteban ne puisse comprendre. Il avait du lire bien des ouvrages de rhétorique, où pour comprendre le véritable texte il fallait non seulement lire mais aussi lire entre les lignes.

« Par quoi commençons-nous ? »

Fit-il en parlant à la fois de l’entrainement et de leur discussion.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esteban-Diego Vivirando
Mr Subtilité
avatar

Messages : 149

Feuille de personnage
Magie:
25/100  (25/100)
Métier : Ecuyer

MessageSujet: Re: Tout savoir est bon à prendre   Sam 18 Aoû - 20:06

Le roi regardait l'épée... On aurait dit un grand enfant qui observait pour la première fois une arme longtemps fantasmée, celle des héros et des légendes. Sauf qu'à l'humble avis d'Esteban, en plus de trente ans d'existence, Shane devait en avoir vu d'autres, des épées. Pourquoi tant contempler une vulgaire épée d'entrainement, alors...?

Esteban regarda la sienne. Non, elles étaient simples, tristement simples. Il songea à cette épée que son père lui avait montrée, un jour, à Barcelone. L'épée familiale. Ornée de lions, de symboles, là garde enroulée dans un beau tissu, la lame blanche, belle, aiguisée... Il se souvenait avoir vu son reflet dedans, le reflet d'un garçonnet de dix ans. Son père lui avait dit alors: "un jour, elle sera à toi, mon fils". Il avait imaginé alors son Lui adulte, Général des Armées, étendard en main... Et soudainement, brandissant l'épée familiale, ordonner la charge à ses Hommes.
C'était cette image-la qui s'était effondrée lors de sa fugue. Oh, l'image était toujours belle, c'était toujours un fier chevalier, de beaux idéaux... Mais l'épée n'était plus qu'une bête épée au manche vulgairement taillée, à la lame légèrement émoussée. Il assura à son roi avec politesse qu'il ne le dérangeait pas dans son emploi du temps.

Cependant, la suite du discours du roi le surprit. Tiens, il ne venait pas pour les armes ? Ce n'était qu'un prétexte alors ? Que voulait-il vraiment ? Le voir ? Avait-il quelque chose à lui dire ? Esteban songea aux dernières bêtises qu'il avait pu faire: rien d'assez grave pour que le roi ait à l'enguirlander en personne. Et le plus grave qu'il ait fait avait déjà été expié par Aethelbald (maudite rouquine !). A moins que ce ne soit par rapport à leur voyage ? Avait-il si mal vécu qu'Esteban ne le prévienne pas qu'il connaissait Lou ? Peut-être avait-il mal digéré la plaisanterie qu'Esteban avait faite sur sa façon de manger son lapin... Peut-être que quelqu'un lui avait raconté des choses sur lui, peut-être que...
Rah, trop de peut-être ! Et les peut-être ne valent rien ! Mieux vaut une bonne réponse. Mais en attendant...

"- Commencez par me montrer ce que vous savez...? En garde !"

Hop, il se mit en garde. Dès que le roi fit de même, il l'attaqua. Néanmoins, ce n'était pas un combat hargneux, c'était un combat relativement calme, même. Esteban montrait par là qu'il avait compris que Shane ne venait pas pour les armes... C'est d'ailleurs pour cela qu'entre deux passes d'armes, il commença à lui demander:

"- Vouliez-vous me dire quelque chose, Votre Majesté ?"


Lui, il avait bien quelques questions à lui poser, mais il préférait néanmoins commencer par répondre aux exigences de son Roi: s'il avait tant tenu à ce que cet entrainement ait lieu, il devait avoir une raison, et Esteban préférait savoir tout de suite s'il pouvait avoir la conscience tranquille où s'il avait une bêtise à regretter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gheof.deviantart.com/
Shane Hawkins
fondateur au fessier d'argent
avatar

Messages : 61

Feuille de personnage
Magie:
105/100  (105/100)
Métier : Roi d'Etelka

MessageSujet: Re: Tout savoir est bon à prendre   Dim 19 Aoû - 11:23

Il regarda longuement sa lame, la détaillant. Elle n’avait absolument rien de spécial, il se plongeait juste dans ses pensées. Une telle arme, il n’en avait jamais eu besoin, sa maîtrise de la magie lui avait toujours été suffisante. Et si elle ne l’était pas, il était un bon archer le reste du temps. L’épée, c’était lourd, c’était rude, c’était violent, il fallait ma manier à la force de ses bras. Une flèche, c’était léger, les plumes étaient douces, ça ne demandait pas de force, juste de l’adresse et de la finesse. Ça ressemblait bien plus au roi de manier cette arme plutôt qu’une épée. En garde ? Il se mit en garde, lorsqu’Esteban-Diego attaqua, il se défendit, et, surpris, se fit désarmé. Il ramassa son arme, se concentra d’avantage cette fois, lorsque l’écuyer attaqua de nouveau. Il para, une fois, deux fois, trois fois, jusqu’à finir désarmé. Il ramassa la lame, la saisit bien en main par la manche, para, une fois, deux fois, trois fois, attaqua sur le côté, puis de l’autre et fut à nouveau désarmé.

Il avait l’air bien pathétique le roi, bien qu’il s’améliore de salve en salve, ça restait tout de même d’un niveau assez médiocre. Il n’avait jamais combattu à l’épée, de toute sa vie, et son niveau ne tarderait pas à le faire comprendre à ce cher écuyer. Il se remit en garde, para une fois, deux fois, trois fois. Il aimait bien ce bruit de chocs en rythme ternaire, mais s’il continuait ainsi, Esteban allait finir par savoir qu’il attendait ce troisième signal pour attaquer. Ca ne manqua pas. Il se fit désarmé aussitôt. Il ramassa encore son arme, se mit en garde, bien décidé, para une fois, deux fois et n’attendit pas la troisième frappe pour prendre lui-même l’attaque, brisant son rythme. Mais trop imprudent, il attaqua dans le vide, son compagnon attaquant de l’autre côté, ils s’étaient croisés sans se toucher.

Il se mit en garde, attaqua directement, croisant avec lui le fer avec détermination. Il n’avait pas réalisé que son épée commençait à entrainer la poussière avec elle, dans son geste. La terre était son élément. Il se retrouva, à mesure d’attaque finalement dos contre le mur, bloqué. Il fut relâché par son assaillant, se mit en garde. Lui parler ? Ah oui, c’est vrai. Il attaqua d’un grand coup à l’épée, son fer vint choquer contre le sien, il recula, d’un pas pour parer la riposte. Oui, il voulait lui parler. Il avait une requête à formuler auprès de lui, mais c’était bien plus que cela :

« J’ai une faveur à vous demander Esteban-Diego. »


Répondit-il doucement, reculant sous l’attaque de l’écuyer. Il ne se débrouillait pas trop mal au final, enfin pour un débutant. Il fallait aussi dire qu’Esteban n’y allait pas spécialement fort, il était loin d’être au maximum de ses capacités. Shane lui, commençait à respirer un peu plus vite, et son cœur qui battait. L’épée bien que légère était une arme lourde pour ses mains fines.

« Si je ne fais erreur, vous êtes instruit et vous savez lire. Le carnet que nous avons découvert avec Leriths il y a quelques mois est écrit en diverses mains et diverses langues. J’en ai compris la grande majorité à la lecture. Je connais le latin et l’allemand, ainsi que mon anglais natal. Mais dans ce carnet, il y a aussi… »

On coup d’épée dans son épaule, lui fit perdre la sienne qui tomba lourdement au sol ou plutôt sur le pied d’Esteban. Youhou ! Il avait réussi à le toucher ! Bon ok, malgré lui, et il avait sacrément mal à l’épaule avec ce coup. Il se la tint (l’épaule) et se la frotta pour dissiper la douleur. Il regarda l’écuyer de ses yeux clairs, les sourcils légèrement froncés sous le joug de la souffrance. Sa respiration était saccadée, et son rythme tristement lamentable. Il termina :

« De l’espagnol. »

Esteban ferait vite le lien, il le pensait, entre le fait qu’il ait besoin de lui et qu’il y ait de l’espagnol dans ce carnet.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esteban-Diego Vivirando
Mr Subtilité
avatar

Messages : 149

Feuille de personnage
Magie:
25/100  (25/100)
Métier : Ecuyer

MessageSujet: Re: Tout savoir est bon à prendre   Dim 19 Aoû - 16:31

Esteban-Diego aussi manqua de lâcher son arme. Il avait entendu parler de Leriths, et de ses carnets. Il avait entendu le discours de son roi, il y avait cru. Pour lui, Leriths une sorte de grimoire des secrets, entouré de la même aura mystique que la Bible, lorsqu'elle était apparue pour la première fois aux Hommes. Quelque chose d'occulte et ésotérique, qui ne s'ouvrait qu'aux plus méritants... Aux Hommes comme son Roi. Alors, lui, se retrouver avec un de ces carnets entre les mains... Plus qu'un honneur, c'était un sacre.

Mon jeune Homme avait baissé sa lame, et dévisageait maintenant son roi de haut en bas. Shane était plus grand que lui... Une vingtaine d'année les séparait, autant d'expérience et de savoirs qu'Esteban n'avait pas. Son roi voulait qu'il lise un carnet... C'était une proposition qui ne se refusait pas. Il pouvait faillir à sa mission, bien sûr, mais il ne pouvait pas la refuser. Le catalan avait blessé ton pauvre personnage à l'épaule.... Par mégarde, à vrai dire. Habituellement, en toucher son adversaire suffisait, mais Shane avait bougé au dernier moment. Esteban n'avait pas souffert de la lame tombée sur son pied. Il la ramassa, mais ne la tendit pas à son roi. Etait-il vraiment question de s'entrainer encore ?

"- Vous devriez tenir votre épée plus fermement, Majesté."


Et ne pas la lâcher dès que son corps lui donnait une information comme "on t'a touché là", ou "il a bougé" ! Esteban-Diego ignorait si Shane voulait re-tenter sa chance ou s'il en avait eu assez pour le moment. Son épaule semblait douloureuse... Ahlala, son roi était décidément peu costaud ! Habitué aux blessures de l'esprit, mais pas à celles du corps. Bon, d'accord. Esteban remit les épée à leur place.

"- Cela va aller, Majesté ?"

Il revint vers lui. S'il avait reçu une autre éducation, si Shane n'avait pas été son roi, il aurait frotté son bras en lui assurant d'un ton puéril que ce n'était rien et que cela allait passer. Au lieu de quoi il se contenta de se poser face à lui, et, d'un ton neutre:

"- Ce serait un honneur pour moi que de pouvoir vous aider dans la lecture de certains passages. Néanmoins, si vous me laissez seul en faire la lecture, je crains d'avoir plus de mal encore que vous n'en avez eu pour des passages dans votre langue maternelle. Mieux vaut que nous fassions la lecture à deux, ce me semble."

Il inclina légèrement la tête. Non, ce n'était pas un moyen subtil de passer du temps avec Shane, de n'être pas juste vu comme un moyen. C'était ce qu'il pensait vraiment. Je vous l'ai dit: Esteban-Diego était quelqu'un de franc. S'il était orgueilleux dès qu'il était face à une situation qu'il maitrisait, il savait néanmoins se montrer humble et lucide face à une réelle difficulté. Ce moment de la discussion lui sembla le plus approprié pour aborder une question qui le hantait depuis un moment:

"- Croyez-vous que cela saura nous dire pourquoi nous sommes tous attirés vers Etelka ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gheof.deviantart.com/
Shane Hawkins
fondateur au fessier d'argent
avatar

Messages : 61

Feuille de personnage
Magie:
105/100  (105/100)
Métier : Roi d'Etelka

MessageSujet: Re: Tout savoir est bon à prendre   Lun 20 Aoû - 17:52

Il se frotta encore un peu l’épaule, la douleur passa, ce n’était qu’un coup. Tenir un peu mieux son épée. Oui, il tâcherait d’agir de la sorte à l’avenir. Il devrait peut-être consacrer un peu plus de temps à tenir une épée et à la manier. Il était triste d’être roi et de ne savoir se défendre qu’armé d’une arme. Mais Shane Hawkins n’était pas suzerain à compter sur une force qu’il n’avait pas. C’était ainsi qu’on l’avait élu roi, cinq années plus tôt, simplement parce qu’il était juste et droit, et c’était là ce que l’on attendait d’un roi. Il acquiesça d’un signe de tête lorsqu’Esteban-Diego lui demanda si on épaule n’était pas trop en souffrance. C’était déjà passé, il finit par lâcher son épaule. Il marcha vers le banc où il avait posé une besace en entrant. Son pas était lent, mais malgré la fatigue de ce petit entrainement, il se tenait toujours irréprochablement droit. Noblesse oblige, il ne se forçait même plus avec le temps, c’était devenu sa posture habituelle. Il prit dans ce sac un carnet aux pages jaunies par le temps, sa couverture de cuir était usée. Le carnet était des plus banals pour l’époque, mais ce qu’il y avait dedans était un véritable trésor. Il y avait l’histoire d’Etelka depuis ses débuts, chaque nouvel main écrivait un récit de son existence, parlant de la cité comme le lieu magique à l’aura étrange, encerclée de mystères et de légendes dont on ne savait que répondre. Shane savait que beaucoup de réponse se trouvaient dans Leriths, mais aucune civilisation ancienne n’avait su comprendre entièrement le grimoire. Shane non plus d’ailleurs. Il lui arrivait de passer de longues heures devant ce livre sacré, sans parvenir à en percer les énigmes. Peut-être que, comme ses prédécesseurs, il n’y parviendrait jamais.

« Je vous remercie Esteban-Diego. Tenez. »


Fit-il en lui tenant le carnet ouvert à une page bien précise. A gauche, une page vierge et à droite, une nouvelle date et ces mots, écrits en espagnol. Ce passage l’avait toujours fortement intéressé car il se situait à un moment crucial de l’histoire de la cité, la fin de la civilisation juste avant la leur, les derniers mots du carnet avant les autres pages vierges pour un autre successeur. L’écriture était fine est posée. Droite et parfaitement lisible.


Mayo del año 1375

Es el final. Estoy aterrorizada. Xolta ha creado las trampas para destruirnos más poderosos que hubiéramos creído. Hemos conocido las quimeras y los monstruos. No sabíamos que lo que vamos a afrontar, lo sería nosotros mismos.
Se encuentran entre nosotros, son los niños de Xolta. Tienen la apariencia de los hombres, pero su donación Monstruoso es el de la muerte. Sólo necisitan tocarnos para que morimos. No sé cuánto son, pero se nos anuncia las muertes de un momento a un otro. No duermo. Me temo que me enduermo y nunca me despierte. La capacitad de muerte para esos hombres que nos parecen y…



C’était la fin de la page, il faudrait la tourner pour lire la suite.

« Je l’ignore. Mais il nous aidera à comprendre Leriths. Le point de vu d’un seul homme n’est jamais assez pour être certain qu’il s’agisse de la vérité. Lisez. »


Demanda le roi, lui laissant le livre entre ses mains, lui tournant le dos et fermant les yeux. Il préférait l’entendre ainsi que de le regarder. Il ne voulait les mots que les mots. Evidement, lorsque Shane lui demanda de lire, cela signifiait de traduire à haute voix. L’espagnol, il ne le comprenait pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esteban-Diego Vivirando
Mr Subtilité
avatar

Messages : 149

Feuille de personnage
Magie:
25/100  (25/100)
Métier : Ecuyer

MessageSujet: Re: Tout savoir est bon à prendre   Mar 21 Aoû - 20:13

Esteban Diego s'empara du carnet que lui tendait Shane. Il l'observa un moment, ce petit bout de cuir rempli de feuilles. On aurait dit les carnets qu'il avait chez lui: ceux dans lesquels lui et son frère gribouillaient grossièrement, ou dans lesquels son père prenait des notes, faisait ses comptes. Ce qui était embêtant, c'était lorsque le même carnet cumulait ces deux utilisations. Dans ces moments-là, généralement, les deux garnements étaient sévèrement punis, et un nouveau carnet venait décorer la "bibliothèque" familiale.
Le jeune Homme ouvrit alors: on aurait dit un carnet de voyage. Il tentait d'être doux avec des pages usées par le temps, qu'il craignait d'abîmer. Qu'aurait dit son Roi s'il avait foutu en l'air son travail...? Enfin. Il lut les premières lignes en silence, puis jeta un oeil à son roi. Shane lui tournait le dos. Esteban-Diego en profita pour prendre une autre page, au hasard, dans le livre... Oh, de l'allemand ! Mais diantre, quelle horrible écriture ! Dépité, il revint à sa page en espagnol.

"- Mai de l'an 1375. C'est la fin. Xolta a créé des pièges pour nous détruire plus puissants que nous l'avions cru Nous avons connu les chimères et les monstres. Nous ne savions que ce que nous aurions à affronter n'était... N'était rien d'autre que nous-même. Ils sont parmi nous, ce sont les enfants de Xolta. Ils ont l'apparence des Hommes, mais leur don monstrueux est celui de la mort. Ils n'ont... Besoin que de nous toucher pour que nous mourrions. Je ne sais pas combien ils sont, mais... On... Nous annonce les morts d'une minute à l'autre. Je ne dors pas. J'ai peur de m'endormir et de ne jamais me réveiller. La capacité de meurtre pour ces Hommes qui nous ressemblent..."


Il avait la lecture lente et appliquée d'un écolier. Ses yeux lisaient plus vite que sa bouche ne parlait. Quand l'écriture devenait tassée, ou hésitante, il peinait un peu. Mais sans cela, c'était vraiment un bon lecteur, agréable à l'écoute. Je ne peux pas dire qu'il y mit le ton, car il n'y avait pas de ton à mettre... Shane n'attendait pas cela de lui. Et même s'il l'avait attendu cela, Esteban-Diego aurait respecté la neutralité solennelle qui s'imposait à la lecture.
Quel horrible récit. Pas étonnant que l'auteur ait eu la main tremblante. Esteban se demanda tout de même... Puisque les enfants de Xolta avaient l'air si apocalyptiques, comment se faisaient-il que lui et Shane soient toujours là ? Cette peur était exagérée. Mieux valait craindre les monstres et chimères, qui représentaient une menace dont on ne savait que peu de choses, que les Humains dont les faiblesses avaient été plus d'une fois démontrées. Les chimères... Esteban avait entendu dire qu'il en restait encore. Mais -grâce soit rendu à Helems !- il n'en avait jamais croisées. Note que cela lui aurait fait un bon moyen de se faire adouber, un bel affrontement... Ou une belle mort.

Esteban-Diego tourna la page, en continuant à lire. De temps en temps, il jetait un coup d'oeil à son Roi, comme s'il pouvait déceler dans sa longue tignasse la trace d'une émotion, d'une opinion. Il aurait aimé que quelqu'un lui dise quoi penser. Il continua néanmoins sagement sa traduction (je te laisse me donner un nouvel extrait ou juste me le résumer !) et ce en fut que lorsqu'il eut fini qu'il demanda:

"- Sire... Qu'en pensez-vous ? C'est un peu exagéré, non ? Si les enfants de Xolta étaient si dévastateurs... Nous les craindrions encore aujourd'hui, non ?"

Il caressait encore du bout des doigts le cuir du carnet, sans oser le rendre à Shane. Il feuilleta, en essayant de ne pas faire de bruit avec les pages, comme s'il fouillait un... Journal intime ? En tout cas, il ressentait quelque chose d'assez étrange à ce moment là, quelque chose qu'il n'avait jamais ressenti.... L'impression que ces gens, qui écrivaient dans ce carnet, ces sorciers... étaient autant ses ancêtres que les guerriers espagnols de ses manuels d'histoire. Sur la même terre, le même combat, la même malédiction...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gheof.deviantart.com/
Shane Hawkins
fondateur au fessier d'argent
avatar

Messages : 61

Feuille de personnage
Magie:
105/100  (105/100)
Métier : Roi d'Etelka

MessageSujet: Re: Tout savoir est bon à prendre   Mer 22 Aoû - 18:53




… Qui nous ressemblent et nous mentent est le pire des cauchemars que nous pourrions avoir. La Cité est attaquée par l’extérieur, nos murs tremblent, nos voix hurlent, nos cœurs font les deux. Dehors c’est la guerre, ici, c’est un génocide. Le roi m’a demandé de porter Leriths et ce carnet à l’endroit où nous les avions trouvés. Des civilisations sorcières sont venues avant nous, dit-il, d’autres viendront demain. Que les Dieux aient pitié de nos âmes. Xolta a gagné cette nouvelle bataille.

Voilà le texte qu’il y avait à la page suivante. Toujours en Espagnol, lue et traduit par Esteban-Diego. Et Shane écoutait les yeux clos. Il aimait bien la voix et le ton de l’écuyer. C’était neutre, c’était calme. Il n’y avait pas ces fausses intonations théâtrales qui auraient gâché la lecture. La page de droite était vierge, et qui Esteban avait encore tourné la page, il y aurait vu le texte en allemand, langue de l’actuelle cité, écrite de la main de Shane pour les civilisations suivantes s’ils venaient à s’éteindre.

« Mai de l’an 1480. Notre découverte nous mène à retracer l’histoire de notre ancienne Cité. Il y a des mythes dans ses terres et des légendes dans ses entrailles. J’ai lu les faits de mes ancêtres, je sais leur exploits et leurs défaites. En quand vient l’heure d’éviter les routes qui cheminent vers mêmes erreurs, moi, Shane Mael Dilanov Hawkins-Tudor, suzerain d’Etelka, proclame l’état d’autarcie. Puissent les Dieux veiller sur mon peuple et le protéger ad vitam aeternam. »

Récita-t-il dans un par cœur en se tournant vers Esteban. Son texte s’arrêtait là, pour le moment. Il s’approcha de l’écuyer, ses doigts effleurèrent les siens pour refermer l’ouvrage et le reprendre doucement entre les siens. Il posa ses yeux d’un bleu très clair sur le visage de son interlocuteur. Dire que ce qu’il avait entendu de la lecture faite ne l’avait pas troublé aurait été un mensonge. Il savait que c’était vrai, la cité avait ses pièges, les monstres étaient bien plus présents que l’on pouvait le penser, et il fallait veiller sur Etelka. Ille ferait, aussi longtemps qu’il lui serait permis et possible de le faire. Le commentaire d’Esteban le fit sourire, légèrement, du coin des lèvres :

« Pourquoi serait-ce exagéré Esteban-Diego ? Cette femme allait mourir. D’ailleurs elle est morte, comme tout Etelkans à cette période là. Pourquoi mentirait-elle ? Helems et Xolta ont une guerre infernale. La vie, la mort, plus qu’une mythologie, c’est la réalité. Ces sorciers au don de Mort sont, je trouve, l’incarnation idéale de la perfidie et de la mesquinerie de Xolta. Ne craignez rien néanmoins, mes prêtresses et moi veillons. S’il y avait une personne dans la Cité qui ait un tel don, je le sais. »

Il n’avait pas utilisé un subjonctif à la suite de son conditionnel. Il n’avait pas dit « je le saurais » mais « je le sais ». Une affirmation certaine, et glissée subtilement entre ses mots. Bien sûr qu’il savait que ce don existait, il savait même qui le possédait, mais il se tairait, à jamais.

« Je n’avais besoin de vous que pour traduire ce passage important. Je vous remercie de m’avoir éclairé. Il y a bien d’autres passages en espagnol, mais je ne pense pas qu’ils aient beaucoup à apporter. Néanmoins… Vous pourrez venir tous les soirs à mes appartements. Nous ferons lecture s’il vous est cher de connaître l’histoire de nos ancêtres. »




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esteban-Diego Vivirando
Mr Subtilité
avatar

Messages : 149

Feuille de personnage
Magie:
25/100  (25/100)
Métier : Ecuyer

MessageSujet: Re: Tout savoir est bon à prendre   Jeu 23 Aoû - 12:35

Esteban avait les yeux posés sur les mots du carnet, vérifiant ce qui n'était qu'une intuition à la base... La lecture le lui confirma alors: Shane récitait un passage du livre. Il se demanda si son Roi connaissait également le reste du livre par coeur, et surtout... N'était-ce pas dur de vivre avec un nom aussi long ? Non, je plaisante. Cela l'avait surpris, mais pas plus que cela. Les citoyens d'Etelka avait donc fait attention à élire également quelqu'un de bonne famille à la tête de la Cité... Il revoyait encore son souverain lors du discours, droit, noble, dont on pouvait sentir d'ici la bienveillance et la sincérité... Quelques murmures avaient osé dire que ce n'était qu'un masque, que Shane Hawkins était devenu fou. Ces gens-là n'avaient pas eu la chance de connaître un jour la sincérité, et tout ce qui y ressemblait leur était inconnu, d'où leur méfiance. Mais Esteban-Diego, lui, il était sûr que Shane n'était pas fou ! Peut-être sa confiance était-elle aveugle. Esteban était un grand enfant à qui on avait retiré la présence rassurante et invincible des parents un peu tôt. Un roi n'était jamais qu'une figure paternelle comme une autre...

Mon jeune Homme feuilletait encore le carnet lorsque deux mains entrèrent dans son champ de vision, avant de se poser près de siennes pour refermer le carnet. Ouille. Esteban-Diego eut un pincement au coeur: c'était déjà fini ? Il avait été sage, pourtant ! Il leva les yeux vers le visage de Shane, et s'aperçut que deux yeux très clairs le regardaient. Sans reproche. Ouf. C'était tout de même dérangeant, ces yeux si clair... Il n'avait jamais remarqué. Mais sans cette fine ligne noir, on pourrait douter que Shane eut un iris tant la couleur était claire. Esteban s'aperçut qu'il fixait les yeux de son roi avec trop d'insistance. Réflexe animal: pour que cela ne soit pas interprêté comme un défi, il détourna le regard.
Il crut chaque mot de son roi. Il avait lu tout le carnet, il connaissait Lerith sur le bout des doigt... Il ne pouvait qu'avoir raison. La dernière phrase fit cependant tiquer Esteban. Il n'était pas germanophone depuis longtemps (enfin, plus de quatre ans, quand même), mais.... Il y avait un problème de temps, là, non ? Il n'avait jamais entendu cette forme-la....

"- Je le sais... On ne dit pas "savais" ? Euh, "saurais" ? Enfin, je... Euh... Désolé."

Il secoua la tête. Pas la peine de se ridiculiser devant le Roi ! Ne venait-il pas de penser justement que Shane savait plus de choses que lui ? Il parlait l'allemand depuis plus longtemps que lui, alors prout, quoi ! Oh ça fait sérieux, comme phrase...

"- Si ma présence ne vous dérange pas, Majesté, je serai ravi d'en apprendre plus sur mes ancêtres..."

Esteban-Diego baissa le nez. Cette proposition était trop belle pour être vraie, c'était sans doute une formule de politesse... Peut-être que Shane s'attendait à ce qu'il refuse. Sauf s'il faisait cela à tous les écuyers un peu curieux qu'il croisait, mais Esteban avait comme un doute sur la probabilité de cette dernière hypothèse. Le livre n'était plus entre ses mains mais entre celles de Shane. Mon hispanique osa à nouveau le dévisager. C'était toujours surprenant de trouver un adulte à sa hauteur, cela l'était d'autant plus lorsqu'il avait longtemps imaginé cedit adulte comme quelqu'un de grand. La petite taille de Shane l'intriguait autant qu'elle le flattait.

"- Puis-je donc venir vous voir demain soir ?"

Si Shane refusait, il serait certain désormais que la proposition n'avait été faite que par politesse. Sinon... Eh bien, il irait fêter cela dignement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gheof.deviantart.com/
Shane Hawkins
fondateur au fessier d'argent
avatar

Messages : 61

Feuille de personnage
Magie:
105/100  (105/100)
Métier : Roi d'Etelka

MessageSujet: Re: Tout savoir est bon à prendre   Sam 25 Aoû - 9:59

La conjugaison mal venue n’avait pas échappé à l’écuyer. Et justement d’ailleurs, car il y avait cette erreur de vocabulaire, un dérapage volontaire. Une manière d’avouer la vérité.

« En effet, on dit « je le saurais ». Mais je ne voyais pas l’intérêt de parler d’une chose de manière éventuelle alors que celle-ci est déjà à ma connaissance. Il y a une personne à Etelka qui a le don de Mort. Une personne que je surveille étroitement… Et que je surveillerai d’avantage encore à partir de maintenant. »


A présent qu’il savait que ces enfants de Xolta étaient en partie responsables de l’extinction de la dernière génération Etelkanne, il serait d’autant plus prudent à leur égard. Il s’était longuement méfié de ce don songeant que cette personne aurait du être bannie de la cité pour le bien de tous. Ainsi il s’éviterait les bavures de ses ancêtres. Mais il n’avait su se résigner à cela. Si les enfants de Xolta ressemblaient tant aux hommes, c’est que dans leur essence même, ils ont des sentiments comme chacun peut en avoir et être guidé par la morale humaine. Et Shane croyait en la bonté des hommes.

« Mais ce don, Esteban-Diego, n’est rien d’autre qu’une arme, semblable à votre épée. Il y a dans le cœur des hommes suffisamment de discernement pour savoir que l’on ne tue que nos ennemis, jamais nos amis. Si le contraire venait à se produire, alors il y aurait un condamnation semblable à celle que vous pourriez avoir si de votre épée vous me transperciez de part en part. Ce n’est pas un don que nous devons condamner, mais la folie assassine. »

Il s’arrêta là sur ce sujet, il détourna son regard d’un bleu très clair et alla ranger soigneusement le carnet dans sa besace de cuir. Venir demain soir. Soit.

« Vous pouvez même venir dès ce soir, Esteban-Diego. Votre présence ne me dérange pas, soyez en certain. Mes prêtresses et moi-même nous tenons à disposition de chaque homme, chaque femme de notre peuple. Nous ne sommes inatteignables. J’ai toujours veillé à ce que nous soyons des personnes publiques. »

Au détriment de leur vie privée ? Assurément. Mais c’était le prix à payer pour être en osmose avec le peuple qu’ils gouvernaient. Il n’avait pas de place pour les amis, les amours. Il s’était offert à la cité il y a 5 ans de cela, bannissant ses intérêts personnels au loin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esteban-Diego Vivirando
Mr Subtilité
avatar

Messages : 149

Feuille de personnage
Magie:
25/100  (25/100)
Métier : Ecuyer

MessageSujet: Re: Tout savoir est bon à prendre   Sam 25 Aoû - 11:52

Shane n'aurait pas dû lui dire cela. Maintenant, Esteban-Diego risquait de devenir complètement paranoïaque et commencer à chercher parmi les gens qu'il côtoyait la personne qui était l'enfant de Xolta, le loup dans la bergerie. Mon espagnol restait près de son roi, les bras ballants, pensif, mais le regard posé par réflexe sur les mains de Shane. Il écoutait encore, sage et attentif, sans avoir cet air hautain qu'il avait parfois quand le maitre des écuries lui donnait des ordres.

Le don de mort était une arme ? Bah, tout don, bien utilisé, pouvait devenir une arme ! Même la bioluminescence, quelque part. Si l'on usait de tactique, de technique... Il devait même y avoir un moyen de retourner un don contre son utilisateur, mais là, cela devenait trop compliqué pour mon pauvre Esteban. Néanmoins, il se demanda ce qu'avait donc de spécifique ce "don de mort": était-ce vraiment la mort, pure et simple, sans passer par un élément ni par un combat ? C'était... Dangereux. Le genre de personne avec qui il ne fallait pas se fâcher. Il aurait été logique que ce soit un chevalier. Dans ce cas, la clémence de Shane aurait été justifiée. Oui, parce que selon Esteban, "tous les Hommes ne sont pas stupides" n'était pas une raison suffisante. Admettons que l'Homme en question soit un jeune paysan. Admettons qu'il soit adolescent, même ! Qu'est-ce qui l'empêcherait de tuer Shane, provoquer un coup d'état et instaurer la loi de la fourche dans tout Etelka ? Non, vraiment, c'était le genre de don qui était plus utile s'il était neutralisé ! N'existait-il pas des moyens d'empêcher un sorcier d'utiliser la magie ? Oh, comme dirait sans doute le jeune Lou, "une bonne drogue, et n'importe qui est neutralisé."

Encore une question sans réponse. Peut-être qu'il pourrait la poser à son roi ce soir, celle-là. Mais la question de l'attractivité d'Etelka commençait sérieusement à titiller le jeune Homme. Une idée lui vint... Oh, il aurait une autre question à poser à Shane, ce soir. N'empêche... C'était vraiment étrange ce souverain qui faisait attention à tout son royaume, habitant par habitant. N'était-il jamais surpassé, surmené ? Esteban ne trouverait-il pas une file d'attente devant la porte, ce soir ? Il était impensable que Shane soit un personnage aussi accessible, et qu'il ne soit pas pas ipso facto croulant sous les demandes diverses et variées et sous les papouilles de ceux qui chercheraient à travers lui une ascension sociale.

"- Fort bien... Je viendrai ce soir, alors, Majesté. J'ai deux ou trois obligations à remplir avant, mais je serai là."


Il s'inclina légèrement, et attendit que Shane lui donne la permission de disposer pour prendre le chemin... Des bains. Oui, c'était trop gênant lorsque le roi lui accordait pareille faveur (qui n'en était pas une, en théorie, étant donné qu'il traitait tous ses sujets également. Mais pour Esteban, tant d'attention de la part d'une personne, c'était une faveur) et qu'en échange il n'avait à lui offrir que des cheveux gras et une odeur de cheval....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gheof.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tout savoir est bon à prendre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tout savoir est bon à prendre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vous croyez tout savoir sur Naruto ? (petit questionnaire)
» Célibataire ? En couple ? Amoureux(se) ? On veut tout savoir ^^
» Tout savoir sur les Sectes
» Lorsqu'on peut tout savoir, il faut savoir aussi tout taire ▬ Heather
» Les Démons, tout ce que vous devez savoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ex Nihilo :: RPG :: Le Château :: L'Aile Est-
Sauter vers: